JupiterLes satellites galiléens

Les satellites galiléens

Les satellites galiléens

Il s'agit des quatre satellites naturels de Jupiter découverts par Galilée : Io, Europe, Ganymède et Callisto.

Ils sont les plus grands satellites de Jupiter. Galilée les a observés pour la première fois en janvier 1610.

Les périodes orbitales d'Io, Europe et Ganymède sont en résonance de Laplace dans un rapport 1:2:4, c'est-à-dire qu'Europe met deux fois plus de temps qu'Io à parcourir son orbite et Ganymède quatre fois.

Ces satellites sont visibles avec une paire de jumelles de faible grossissement.


Origine du nom et étymologie

Les satellites galiléens Io, Europe, Ganymède et Callisto furent ainsi nommés par Simon Marius qui dit les avoir observés avant Galilée. Galilée les avait nommés "astres de Médicis" en l'honneur des princes de Médicis, le premier "Principharus", le deuxième "Victripharus", le troisième "Cosmipharus" et le quatrième "Ferdinandipharus". Ce sont les noms donnés par Simon Marius qui prévalurent. On ne donna donc pas des noms contemporains de l'époque de la découverte mais on se rattacha à la mythologie gréco-latine.


Caractéristique des satellites galiléens

Nom Diamètre moyen
(km)
Masse
(kg)
Demi-grand axe
(km)
Période orbitale
(jour)
Excentricité Inclinaison
(°)
Io 3 643.2 8.93x1022 421 800 1.77 0.004 0.02 à 0.04
Europe 3 121.6 4.8x1022 671 100 3.55 0.009 0.42 à 0.51
Ganymède 5 262.4 1.48x1023 1 070 400 7.16 0.002 0.06 à 0.30
Callisto 4 820.6 1.08x1023 1 882 700 16.69 0.007 0.15 à 0.74

Tags

Partager cette page

A propos du site

Le système solaire par Christophe.
Site déposé auprès de la CNIL sous la référence : 1078867.
Par le même auteur : Le Franc Français - Les timbres de France de 1849 à nos jours.

Dernière mise à jour :  06 Août 2019
13 requètes éxécutées. Page calculée en 0.01499 secondes.